Cybercrime: threats, vulnerabilities and responses

Le 6 juin 2002 - Par Daniel Martin

En 1999, les seules attaques par virus ont coûté 84 milliards de francs (12,8 milliards d’euros) à l’informatique mondiale. Et aujourd’hui, la menace majeure n’émane plus de hackers ludiques ou malicieux – mais de vrais criminels. En février 2001, le Centre anticybercrime du FBI annonce que les banques et le commerce on-line subissent de vives attaques de cybercriminels russes ou ukrainiens. Pour le début 2001, 40 entreprises américaines attaquées dans 20 Etats ; vol des références et codes d’a million de cartes de crédit.

Enfin, en France, des cybercriminels ont volé en l’an 2000, 321 millions de francs au réseau Cartes bancaires. Ainsi, Le Figaro (10 mars 2001) avertit : ” le crime organisé s’empare du net “. Daniel Martin expose toutes les facettes d’une cybercriminalité inventive, évolutive – et d’autant plus dangereuse.

conference rotary paris agora cybercrime
daniel martin

Daniel MARTIN est Commissaire Divisionnaire Honoraire de la Police Nationale, Chef de service à l’Organisation de Coopération et de Développement Economique (O.C.D.E.), où il exerce depuis 1992 et Conseiller Spécial du Directeur Exécutif.

Expert international reconnu en matière de Cybercriminalité, ancien du contre-espionnage français, il a créé et dirigé le Département des Systèmes d’Information de la Direction de la Surveillance du Territoire (D.S.T.)